Pire que le pétrole : la bataille pour les terres rares

Futurapolis 2018

Futurapolis 2018

Accusés, levez-vous ! Scandium, yttrium, prométhium ou samarium, tous se retrouvent sous le feu des critiques. Pourquoi ? Parce que ces métaux font partie de la famille des terres rares. Peu connues du grand public, on les retrouve pourtant partout : dans nos panneaux photovoltaïques, nos batteries de voitures électriques, nos aimants permanents. Aujourd’hui, leur exploitation redessine la carte de la géopolitique de l’énergie. La Chine ne s’y est pas trompée, elle qui détient 47 % des ressources mondiales de terres rares et qui les exploite dans des conditions souvent désastreuses. Aujourd’hui, alors que les grands leaders européens ne jurent plus que par l’électrique, retour sur l’un des angles morts de la transition numérique et énergétique.

Invités : Guillaume Pitron, 37 ans, journaliste et réalisateur. Il a publié en 2018 La guerre des métaux rares – La face cachée de la transition énergétique et numérique. Il est le lauréat de plusieurs prix, dont le prix Erik Izraelewicz de l’enquête économique, le grand prix BFM Business-Montpensier du livre d’économie et la Bourse des talents de la Fondation Lagardère.
Victoire de Margerie, vice-présidente du Forum mondial des matériaux, présidente de Rondol, entreprise spécialisée dans la conception et fabrication de machines pour la transformation des polymères

EN VIDÉO – PIRE QUE LE PÉTROLE : LA BATAILLE POUR LES TERRRES RARES

Terminer l'inscription