speaker-info

Jean-Baptiste Jeangène Vilmer

Actuellement, directeur de l’Institut de recherche stratégique de l’Ecole militaire (IRSEM). Formé en philosophie, droit et science politique, il obtient un double doctorat en cotutelle, en science politique (EHESS, Centre de recherches politiques Raymond Aron) et en philosophie (Université de Montréal, CREUM). Le livre tiré de cette thèse, La Guerre au nom de l’humanité. Tuer ou laisser mourir, préfacé par Hubert Védrine, a remporté le Prix Olivier Debouzy 2012, ainsi que le prix du maréchal Foch de l’Académie française 2013.

Ses recherches portent essentiellement sur la guerre. Il est le cofondateur et vice-président de l’Association pour les Études sur la Guerre et la Stratégie. Tour à tour, chargé de cours à l’Université de Montréal, attaché à l’ambassade de France au Turkménistan, chercheur invité au Amsterdam Center for International Law de la Faculté de droit de l’université d’Amsterdam, chargé de recherches auprès de la direction de l’École normale supérieure, maître de conférences en relations internationales au département de War Studies du King’s College de Londres puis chercheur postdoctoral à la Faculté de droit de l’université McGill (Canada). Il a enseigné le droit international humanitaire et notamment travaillé sur la robotisation militaire, sur les drones et la politique américaine d’assassinats ciblés au Pakistan, au Yémen et en Somalie. Jean-Baptiste Jeangène-Vilmer a été dernièrement chargé de mission « Affaires transversales et sécurité » au Centre d’analyse, de prévision et de stratégie du ministère des Affaires étrangères (2013-2016).

Mes Sessions

Terminer l'inscription