IA : le point de singularité

Futurapolis 2018

Futurapolis 2018

Et si demain l’intelligence artificielle faisait la course en tête, laissant à la traîne des milliards d’êtres humains, parfaitement obsolètes ? On appelle cela le point de singularité et c’est une hypothèse scientifique qui passionne autant les chercheurs que les scénaristes de science-fiction. Que se passera-t-il lorsque l’évolution technologique ne laissera d’autre choix à l’homme que d’abandonner son pouvoir aux machines pensantes ? Et à quand le grand tournant ? 2030, 2050 ? Au jeu des annonces-chocs, chaque transhumaniste ou lanceur d’alertes y va de sa petite date. Mais l’hypothèse scientifique est loin de faire consensus dans la communauté des experts. Embarquez pour un voyage passionnant dans la courbe des connaissances humaines et artificielles, avec nos grands experts.

Invités:
Raja Chatila, directeur de l’Institut des systèmes intelligents et de robotique (Isir). Ses recherches portent sur l’éthique de la robotique, les prises de décision des véhicules autonomes et l’interaction homme-robot.
David Cage, fondateur de Quantic Dream, studio de jeux vidéo
Jean-Gabriel Ganascia, professeur d’informatique à la Sorbonne, membre senior de l’Institut Universitaire de France et président du comité d’éthique du CNRS. Dans son dernier ouvrage, Le mythe de la Singularité : faut-il craindre l’intelligence artificielle ?, il dresse un portrait critique de ces scénarios catastrophes.
Aurélie Jean, docteur en sciences et numéricienne

Modératrice : Catherine Golliau, rédactrice en chef des hors-séries du Point

Terminer l'inscription